Ethylotest Anti Démarrage

Définition de I’EAD : Ethylotest Anti Démarrage

Cet instrument mesure le taux d’alcool dans l’air expiré relié au démarreur du véhicule. Sa principale fonction est d’empêcher automatiquement la mise en marche du moteur lorsque le taux d’alcoolémie enregistré est supérieur à celui autorisé par la législation.

Il a été créé pour limiter les risques d’accidents dus à la consommation d’alcool.

Il permet de continuer à conduire et de conserver son activité professionnelle tout en garantissant la sécurité des autres usagers de la route. Ce dispositif, particulièrement utile pour ceux qui utilisent tous les jours leur véhicule, notamment pour se rendre au travail, est responsabilisant et exemplaire, ce qui lui confère son efficacité.

1) Qu’est ce qu’une suspension administrative ?

Le préfet peut décider la suspension du permis de conduire lorsque les forces de I’ordre constatent une des infractions suivantes :

  • Conduite sous I’emprise de I’alcool constatée par un appareil homologué ou une analyse sanguine.
  • Refus de se soumettre aux vérifications concernant l’état d’alcoolémie.
  • Conduite sous I’emprise de stupéfiants constatée par un test salivaire ou des examens médicaux,cliniques et biologiques.
  • Refus de se soumettre aux vérifications concernant I’usage de stupéfiants.
  • Dépassement de 40km/h  ou plus de la vitesse maximale autorisée, établi au moyen d’un appareil homologué avec interception du véhicule

 

2) Qui peut en bénéficier ?

Les contrevenants non récidivistes dans la mesure où leur taux d’alcoolémie ne dépasse pas 1,8 g/l dans le sang.

Les titulaires d’un permis probatoire en sont exclus.

 

3) Quelle est la durée maximum de ce dispositif ?

La durée ne dépasse pas six mois. Le tribunal, au moment où le contrevenant lui sera présenté, pourra décider de prolonger cette obligation pour une durée pouvant aller jusqu’à cinq ans. Le tribunal pourra également choisir de moduler I’amende encourue jusqu’à un maximum de 4 500 euros, ce qui permettra de compenser le coût de l’installation de I’EAD à la charge de la personne en infraction

 

4) Le Préfet peut-il obliger le contrevenant à installer un EAD ?

Faux, le contrevenant peut refuser.

 

5) L’EAD est à la charge de :

Les frais d’installation et de fonctionnement de I’EAD sont à la charge du conducteur. Il peut choisir d’acheter ou de louer le dispositif. L’EAD coûte environ 1300 euros à l’achat ou 100 euros par mois à la location. Il convient d’ajouter le prix du montage et du démontage dans le véhicule.

 

6) Où l’installation peut-elle être faite ?

Le dispositif doit être mis en place dans le véhicule par un installateur agréé par la préfecture. Ce véhicule peut être celui du conducteur mais également celui mis à disposition par son employeur.La liste actualisée des installateurs agréés est disponible en préfecture.